Le sport

Un sport unique, en trois dimensions

Description
Comme son nom l’indique, le hockey subaquatique est, à la base, similaire au hockey sur glace: chaque équipe cherche à pousser une rondelle dans le but adverse. La rondelle est lourde (1,5 kg) et reste en contact avec le sol de la piscine. Le but métallique, posé au sol, n’a que 20 cm de hauteur mais mesure 3 m de longueur. Deux équipes de six joueurs et quatre substituts s’affrontent pendant deux périodes de 15 minutes.

Départ
Au départ, les deux équipes se trouvent aux deux extrémités de la piscine, chaque joueur touchant le mur d'une main. Lorsque le signal est donné, les joueurs nagent rapidement vers la rondelle, qui est située au milieu de la piscine, et tentent d'en prendre possession pour aller marquer dans le but adverse.

Positions
Pour réussir à compter des buts, le jeu de position est très important. Trois avants se chargent de tenter de compter des buts, tandis que trois arrières s’occupent d’empêcher l’adversaire de marquer. Il n'y a pas de gardien de but, mais un jeu d'équipe particulier, où les joueurs se soutiennent à tour de rôle empêchant ainsi la rondelle de pénétrer dans le but.

Apnées
Comme l'utilisation de réserves d'air autres que les poumons ne fait pas partie du jeu, les joueurs doivent remonter régulièrement pour respirer. Chaque apnée dure environ une dizaine de secondes, et peut aller jusqu'à 30 secondes de façon exceptionnelle. Une bonne stratégie d'équipe devient alors essentiel pour faire évoluer le jeu vers le but adverse.

Lancers
Bien que la rondelle doive être assez lourde pour rester au fond de l'eau, il est possible de la lancer à une bonne distance, soit jusqu'à 4 m, et de la faire lever du fond d'environ 50 cm.

Particularités
Au hockey subaquatique, le jeu d'équipe est extrêmement important. En effet, comme un joueur n'est au jeu que pour des périodes d'une dizaine de secondes, ses coéquipiers doivent toujours être prêts à intervenir. Ainsi, lorsqu'un joueur remonte, un autre viendra immédiatement prendre la relève, de façon à ce que l'équipe ne perde pas le contrôle de la rondelle.
Une autre particularité vient de l'environnement dans lequel évoluent les joueurs : l'eau. En effet, l'eau atténue les différences de poids entre les joueurs, ce qui rend cette caractéristique beaucoup moins importante que dans d'autres sports non aquatiques. Par conséquent, ceux dont la constitution est plus massive n'auront pas nécessairement un gros avantage sur les autres. Cela rend les forces plus égales, et cela permet aussi aux femmes de jouer avec les hommes jusqu'à un niveau élevé de compétition.
De plus, comme ce sport se pratique en trois dimensions, il est possible d'innover en formant des stratégies très imaginatives où, par exemple, un joueur peut passer par-dessus un autre.

Les règlements
1.Un joueur est dit en possession de la rondelle lorsque son bâton est en contact avec la rondelle.
2.Toute partie du bâton peut être utilisée afin de faire avancer la rondelle, sauf la partie de la poignée qui dépasse de la main du côté du petit doigt.
3.Le bâton peut être tenu de la main droite ou gauche et on peut le changer de main durant le jeu.
4.Un joueur ne peut pas avoir les deux mains sur le bâton lorsqu’il est en possession de la rondelle
5.La main libre ne peut pas être utilisée afin de supporter le bâton, la main qui tient le bâton ainsi que le bras lorsque l’on est en possession de la rondelle.
6.La rondelle peut être déplacée partout dans la piscine lors du jeu. Voir la règle 16.2 pour l’exception du coin.
7.À aucun moment le joueur ne peut jouer la rondelle avec la main libre ou la main qui tient le bâton.
8.La rondelle peut toucher l’index de la main qui tient le bâton lorsque l’on pousse la rondelle et que l’on tient le bâton de façon naturelle.
9.Il est permis de nager en battant des bras (crawl, brasse ou autre) à condition que ces battements de bras ne nuisent pas aux autres joueurs.
10. Durant le match, les substituts doivent demeurer dans la zone de substitution.

Fautes à ne pas commettre au hockey subaquatique

Voici tout ce que vous pouvez faire afin d’être puni ou, à tout le moins, d'être pris en défaut… Encore ici, c’est un résumé des règles officielles.
1. Faire un faux départ : ne pas avoir la main au mur, partir avant le signal, être plus de 6 joueurs dans l’eau, etc.
2. Être debout au le fond de la piscine de façon à nuire au jeu.
3. Infraction à la règle du coin.
4. Avoir plus de 6 joueurs dans l’eau.
5. Faire avancer ou tenter d’avancer la rondelle avec autre chose que le bâton.
6. Manipuler la rondelle avec la main libre ou celle qui tient le bâton; ceci inclus manipuler la rondelle avec un doigt déplié de la main qui tient le bâton.
6.1 Si la rondelle touche accidentellement le dos de la main qui joue, ceci ne sera pas considéré comme une faute à moins que ce ne soit délibérément fait pour faire avancer la rondelle.
7. Soulever ou transporter la rondelle avec le bâton.
8. Faire de l’obstruction à un adversaire de quelque façon que ce soit pendant que l’on n’est pas en possession de la rondelle.
9. Avoir une conduite qui est considérée comme contraire à l’éthique sportive ou au bon déroulement du match selon le jugement des officiels.
10. Arrêter ou tenter d’arrêter un but avec autre chose que le bâton.
11. Recouvrir la rondelle ou obstruer l’accès à la rondelle avec n’importe quel équipement ou partie du corps afin d’empêcher l’accès à la rondelle aux autres joueurs lorsque l’on n’est pas en possession de celle-ci.
12. Tenter d’obtenir la possession de la rondelle en faisant de l’obstruction.
13. Utiliser ses mains, bras ou toute autre partie du corps pour saisir, tirer, pousser un adversaire ou son bâton.
14. Enlever ou tenter d’enlever l’équipement d’un adversaire.
15. Insulter verbalement ou en geste les autres joueurs ou les officiels.
16. Refuser d’accepter les décisions prises par les officiels.
17. Attaquer physiquement ou blesser délibérément un adversaire, frapper ou tenter de frapper un adversaire avec n’importe quel équipement ou partie du corps. Ceci inclus n’importe quelle action prise en réponse ou en défense à un tel acte.
18. Lancer la rondelle hors de l’aire de jeu.
19. Attraper ou tenir la barrière de jeu afin d’obtenir un avantage physique.
20. Toute faute commise avec la main libre.
21. Enlever la rondelle du but.
22. Jouer dangereusement.
23. Quitter la zone de punition de façon incorrecte (exemple : plonger si les changements sont à l’extérieur de l’eau).